Plein phare sur l'actualité

Le blog de netrezo

Facebook ce réseau social de vieux !

Qui n’a pas entendu cette phrase dans une conversation ? Presque personne ! Il faut tout de même moduler ce discours et surtout ne pas confondre impression et réalité.

Un premier phénomène est la présence d’adultes sur des réseaux auparavant utilisés massivement par les jeunes. En tant qu’adolescent, vous n’auriez certainement pas aimé que vos parents se retrouvent dans la même pièce que vos amis et participent à vos conversations. C’est certainement ce point là qui est le plus important. Plus un réseau social est adopté par les adultes, moins il sera populaire chez les 13-17ans. Et ce phénomène touche sans exception tous les réseaux sociaux qui passe de l’adolescence à la maturité.

Qu’en est il vraiment de Facebook ?

En fait, si on compare le tableau des utilisateurs actifs de Facebook par rapport à la pyramides des âges, on s’aperçoit que les 13 – 17 ans représentent 3% des actifs sur Facebook ce qui correspond à la virgule près à leur proportion dans la population française ( un peu plus de deux millions).  Mais en fait, il faut bien faire la différence entre le pourcentage d’utilisateurs dans une tranche d’âge et le nombre absolu qu’ils représentent.

Basée sur les données de Statista* et de l’INSEE*, on s’est amusé à faire une projection de l’utilisation de Facebook par chaque tranche d’âge et en fonction de leur poids dans la totalité de la population.  Ce graphique sans aucune prétention est surtout le moyen de visualiser le fait que Facebook est largement utilisé chez les 18 – 34ans ce qui n’est pas une population très âgée.


Infographie basée sur le croisement de données entre statista et l’INSEE 2020

Explication du graphique : plus la bulle est élevée, plus la part de cette tranche d’âge dans les utilisateurs actifs de Facebook est importante (37 millions au total en France) ; plus elle est volumineuse plus cela représente une part importante au sein de la tranche d’âge et enfin plus elle se situe vers la droite, plus la tranche d’âge est importante en nombre d’individus au sein de la population globale (65 millions)

Concrètement : on constate que les 13 – 17ans, représentant plus ou moins 3% de la population en France et une part assez similaire des actifs sur Facebook (3% de 37 millions), ont tout de même une présence active sur Facebook au sein de leur tranche d’âge plus importante que les 35-44ans représentant 4 fois plus de monde.

Facebook parfaitement en phase avec le vieillissement de la population ?

Evidemment Facebook évolue avec les générations, ce serait bizarre une fois arrivé à l’âge adulte de fermer son compte Facebook alors que c’est là où il devient pertinent professionnellement. Aujourd’hui, Facebook est majoritaire chez les 18 et 34 ans comme la plupart des réseaux sociaux, cette tranche de la population à la croisée de la génération Y (les millenials nés avec internet) et la génération Z nés à partir de 1995. Les 13 -17 ans d’aujourd’hui sont nés entre 2003 et 2007, ils avaient entre 3 et 7 ans à la naissance de Facebook, bien loin de leurs préoccupations alors que Tik Tok ou Snapchat sont plus récents et surtout moins adoptés par les adultes.

Le réseau social a mûri et en 10 ans, après avoir conquis une majorité d’internautes, il ressemble de plus en plus à la photographie de la population, modulé bien sûr par l’accès à la technologie. En fait en 10 ans, Facebook a pris 10ans, c’est marrant non ? Les 16 ans qui utilisaient Facebook pour avoir un « tas » d’amis virtuels, ce qui faisait les choux gras des journaux télévisés des années 2010, ont aujourd’hui 26 ans. En fait, il semble que Facebook colle parfaitement à la démographie des pays où il se situe, son utilisation dans des pays plus jeunes est forcément différente. Le réseau social rattrape petit à petit la courbe des âges, c’est l’une des raisons pour laquelle le réseau évolue sans arrêt car à se rythme là, dans 20 ans sans aucun changement, il sera adapté à une population de 46 ans. Les changements graphiques, les nouveautés, les améliorations sont là pour stabiliser les utilisateurs.

Et si Facebook avait prévu cette évolution ?

Facebook est devenu un réseau social avec un public très large. Or le modèle économique de Facebook s’appuie presque exclusivement sur la publicité. Qui plus que les entreprises et les marques investissent des budgets publicitaires sur les réseaux sociaux ? Facebook a-t-il réellement l’intention de proposer aux entreprises un panel de consommateurs entre 13 et 17 ans ou bien cherche-t-il à toucher une cible beaucoup plus importante, du moins en France, comme les 18-44 ans cœur de la consommation et représentant plus du tiers de la population ?
La réalité est bien là pour les entreprises, l’audience de la publicité tout réseaux sociaux confondus est similaire au poids de Facebook dans chaque classe d’âge comme l’on voit sur le premier graphique.

Sur la deuxième infographie, on voit bien que Facebook reste avec youtube, le réseau social le plus utilisé par la population.


Infographies ©Hoosuite – we are social*

Facebook est il déserté par les jeunes ?

Déserté pas vraiment, adopté pas vraiment non plus. Disons que c’est culturel.
L’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes de 13 à 17 ans est plus complexe qu’il n’y parait. D’une part, il y a l’utilisation qu’ils en font, consomment-ils les réseaux sociaux comme les consomment des jeunes adultes ? D’autre part, à chaque génération, l’adolescence cherche son espace de liberté , d’expression et de rébellion que ce soit dans les années 60, 80 ou 2020. En fait la question à se poser est celle de l’utilisation même des réseaux sociaux à 15 ans et à 25 ans. Posez vous la question de ce que vous faisiez à 15 ans et à 25 ans et vous trouverez sûrement la réponse.

Mais la vraie question pour une entreprise est : à qui souhaitez-vous parler ? Qui sont vos clients, vos consommateurs, votre cible. Si ce sont les 13 – 17 ans alors oui il faudra changer de stratégie et pensez comme eux.

Sur la courbe de l’étude d’Harris interactive, on remarque pendant le confinement qu’il y a un tassement de Facebook au profit de profit de plateformes comme Instagram et surtout Tiktok, peut être plus funs pour se connecter, mais que globalement l’utilisation du géant reste dans des proportions élevées. Il est donc prématuré de dire que les jeunes n’utilisent plus du tout Facebook, ils l’utilisent différemment et surtout plus tard. A noter que si un réseau social impacte les jeunes, c’est bien Youtube

En fait, si on s’en tient à la courbe des âges des utilisateurs d’Instagram aux Etats unis par exemple, on s’aperçoit qu’elle est globalement plus ou moins équivalente à la population, c’est aussi un réseau social de « vieux » de 18 à 34 ans. Si on tentait de donner une réponse, on pourrait avancer que les jeunes en 2020 ont plus de choix qu’en 2010 et surtout des plateformes moins comprises par les adultes donc forcément plus attirantes. Il faudra surveiller le comportement de ces jeunes dans 5 ou 10 ans et surtout voir si le paysage social média aura été durablement bouleversé.

*sources
Rapport digital France – Hootsuite – we are social
Etude population Insee
Etude statista

Vous avez aimé cet article ? Faite en profiter à tout votre réseau !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Et pour continuer la lecture...