Plein phare sur l'actualité

Le blog de netrezo

Chroniques d’un internaute ordinaire

Être présent sur internet, c’est déjà être en phase avec ses clients et futurs clients. On ne peut pas vivre sur ce qu’était le commerce avant. Les habitudes changent, les générations changent, les besoins changent…

Avoir une présence en recherche

J’ai une connexion internet et je m’en sers. Cela parait fou mais en 2020 cela va de soi. Que je sois sur mon smartphone ou mon ordinateur, j’ai accès à des moteurs de recherche pour…chercher…Alors je fais des requêtes, soit thématiques parce que je cherche un produit dans les environs soit parce qu’on m’a parlé de votre entreprise alors je vais chercher votre nom. Un nom, un thème, une requête…une réponse.

C’est tout simple mais fallait y penser. Votre commerce, votre entreprise est présente sur le moteur de recherche et renvoie à minima une information comme la fiche Google My business ? Parfait alors je vais trouver votre numéro de téléphone, votre adresse (au cas où j’utilise le GPS pour vous trouver), vos horaires, vos services et bien sûr, votre site internet…Le b.a.-ba ! Suis-je le consommateur méchant qui tue les commerces…non juste un internaute

Ben oui, un site internet ça sert à quoi ?

Le site c’est un peu la vitrine de l’entreprise et en ce moment on a bien besoin de voir la vitrine. Il représente votre entreprise, son histoire, ses produits, et doit vraiment ressembler à votre entreprise et uniquement la vôtre. La vitrine m’attire, ah oui c’est joli et c’est unique. J’ai bien envie d’en savoir plus
Finalement quand vous faîtes un site avec des solutions “dupliquées” car quelqu’un vient vous démarcher et vous dit c’est pas cher…vous dupliquez un autre site et vous ressemblez à d’autres magasins. A quoi bon clamer sa différence ? Moi je passe mon chemin, bref, la devanture m’attire pas et j’ai vraiment pas envie de pousser la porte.

Un site internet c’est déjà une belle avancée, car on personnalise sa présence en ligne. On affirme son ADN. Il faut maintenant le rendre performant dans la recherche, et c’est là qu’intervient le contenu. Vos textes sont ils originaux, décrivent ils votre activité, est ce que je comprend quelque chose dans ce que vous me racontez ? C’est ce que l’on appelle le référencement naturel pour les robots qui ont appris à lire depuis. Mais c’est aussi une phase de séduction, votre « pitch » de présentation quoi. J’aime bien en savoir plus quand la vitrine m’attire, et je voudrais connaître l’histoire de ce commerce. Qui sont les commerçants ? D’où viennent ils ? Leurs produits sont ils si fantastiques ? Pourquoi veulent ils absolument que je rentre dans leur magasin. 

Allez je pousse la porte…avec les réseaux sociaux, j’ouvre la porte de votre commerce

Un site internet présente votre commerce sous ses plus beaux aspects, les réseaux sociaux vont immerger vos clients dans votre histoire et votre boutique. C’est absolument nécessaire de pouvoir se familiariser avec le commerçant.

En fait, depuis le début vous me dites que vos produits sont singuliers et qu’il faut acheter chez vous…prouvez le. Je vois que vous avez des réseaux sociaux et vous n’avez pas manqué de le signaler et le mettre en évidence sur votre site. Alors ce commerce vit il réellement, qu’en pensent les autres ? Les avis sont cool mais j’ai besoin que vous me parliez des produits, que vous me rassuriez et que vous m’accueillez. Que publiez vous sur votre mur ? Aïe non n’entamez pas la politique ou le dernier potin de la ville, en fait on ne se connait pas, je ne suis peut être pas d’accord avec vous.

En fait, j’aime bien ce que vous faîtes et je vais vous suivre sur les réseaux pour en parler à ma famille et à mes amis. Tiens tu as vu les légumes chez ce commerçant, ils sont bons et sont cultivés juste à côté de chez nous. Ca vaut peut être le coup d’y aller. Suis les sur Facebook, en fait ils mettent régulièrement des reportages sur la récolte.

Oui je suis devenu fidèle et j’ai confiance. C’est à ce moment là que j’aimerai bien pouvoir commander en ligne car j’ai pas le temps dans la journée. Au fait, vous utilisez Messenger ou Whatsapp, j’ai quelques questions privées à vous poser ? Vous avez une boutique Facebook Shops, Instagram, un site e-commerce ? 

L’e-commerce, le chaînon manquant

Vous êtes visible sur internet, vous avez une vitrine et accueillez les gens dans votre boutique. Le problème c’est que souvent, on oublie les heures d’ouverture. Ce n’est pas parce que vous fermez à 18h00 que le monde s’arrête. Bam pas de chance le filtre de ma cafetière expresso tombe en panne juste ce soir. Je vais voir…ah ben non il n’y a pas de possibilité d’acheter.. en fait, je vais faire une recherche du produit sur internet. Au delà du prix, qui va me satisfaire ? Livraison rapide, disponibilité, paiement sécurisé…à ce stade là je ne trouve aucun magasin en proximité répondant à ma demande. Aucune magasin doté d’une boutique Facebook ou d’un site e-commerce…
Oui des regrets pour les uns, une avancée pour les autres. La vie c’est 24 heures sur 24 et si je suis insomniaque rien ne peut m’empêcher d’aller faire un tour dans les allées marchandes virtuelles. C’est ce que l’on appelle une Market place, un gigantesque centre commercial où les boutiques affichent leurs produits..mais je ne vous trouve pas dans l’allée marchande, seul un concurrent allemand, me propose le produit.

Alors oui on peut regretter le temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais le fait est là et rien ne sert de dire que nous sommes tous des robots et des consommateurs irresponsables sur internet. Aujourd’hui je peux décider de chercher, de discuter, d’acheter, de me renseigner sur des commerces à l’autre bout du monde comme sur des commerces en proximité. Mais quel est réellement mon comportement ? Croyez vous que si le produit que je recherche est disponible à 500m de chez moi , je vais faire le choix de l’acheter en Allemagne ?

La consommation se joue en proximité et toujours en proximité…si je ne vais pas au produit, le produit viendra à moi. Alors moi simple internaute ce qui m’importe c’est la qualité du produit, la satisfaction de mon achat, le service après vente, la rapidité, la disponibilité mais personne ne pourra m’obliger à faire des achats à tel ou tel endroit car c’est bien ou pas bien. C’est plutôt au commerçant de me convaincre avec un large sourire que chez lui c’est disponible, plus pratique, que je pourrai venir chercher mon achat dès demain et qu’il me reconnaîtra car j’ai besoin de lien social.

Vous avez aimé cet article ? Faite en profiter à tout votre réseau !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Et pour continuer la lecture...