Ne perdez plus le fil grâce à nos articles

Nous décortiquons les meilleures pratiques pour vous !

Le blog des réseaux sociaux, de l'internet et de la mobilité.

Pour ne rien manquer, abonnez vous à notre flux RSS ou à notre Newsletter.

Flux RSS : Souscrire

  • Photo Arnaud Augier

    Les entreprises françaises : 23ème place européenne sur les réseaux sociaux !

    Classé dans Réseaux sociaux,Blog

    Source: PME et TPE : 5 résolutions stratégiques pour 2016

    Arnaud Augier


    Plusieurs enquêtes et un même constat : les entreprises françaises ont beaucoup de retard sur les réseaux sociaux. 

    En 2016, seulement 28% des entreprises du territoire sont présentes sur les réseaux, ce qui place la France au 23ème rang européen sur 28 pays ! Oui la France se situe dans le bas du tableau avec les pays de l'Europe orientale. A peine 3% des dirigeants français de PME se connectent une fois par jour à Twitter, 6% à LinkedIn et 4% à Viadeo. Avec 14%, Facebook s’en sort un peu mieux.

    Les start-up françaises, censées être des jeunes pousses du numérique, ne font pas mieux et utilisent peu ces leviers pourtant gratuits et performants. Elles se privent de ce formidable terrain de conquête. Cela vient conforter malheureusement ce constat.

    Reseauxsociaux

    Mais que se passe-t-il en France ?

    Si les français ont largement adoptés les réseaux sociaux, il semble que nos entreprises n'aient toujours pas pris conscience des formidables outils qu'ils représentent et qu'elles se soient plutôt focalisées sur l'impact négatif d'une maitrise approximative des profils sur des réseaux comme Facebook ou Twitter.  On a du mal à imaginer en tant qu'individu et acheteur que 41% des dirigeants français considèrent que le digital n'est pas important pour leur business. Les entreprises françaises semblent être complètement à côté de la stratégie social média et vivent un peu cette évolution comme une contrainte.

    Les politiques n'aident pas les entreprises dans ce sens comme le soulève la chronique agora "qu’attendre dans une France où le président en exercice n’a pas d’écran d’ordinateur sur son bureau et où le président sortant a découvert l’existence du Bon Coin au mois de mai 2016"  Barack Obama tweete “Je suis un fondu de science. Je suis un nerd et je ne m’en excuse pas”, quand un candidat bien placé pour l'élection 2017 pense que les réseaux sociaux sont la “poubelle de l’univers” avec laquelle nous sommes bien obligés de vivre.

    Et les français dans tout ça ? Ils sont de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux et de plus en plus à partir d'un smartphone, mais s'habituent ils au manque de présence des entreprises ? Le SAV sur les réseaux sociaux a du mal à démarrer car en fait il y a peu d'entreprise actives sur les réseaux sociaux, et franchement ça énerve.

    Et pourtant...

    Les réseaux sociaux représentent une réelle opportunité à englober dans une stratégie de communication efficace. Quel hôtel ou restaurant n'aurait pas intérêt à capter la clientèle et assurer une fidélisation sur les réseaux face aux OTA ou aux sites collaboratifs ? Quel entreprise aurait intérêt à se priver d'un marché où on retrouve près 32 millions de français ? Les internautes se sont approprié une partie de la communication d'entreprise. 

    Même les entreprises de plus de 250 salariés sont à la traine en Europe. Les dirigeants ne peuvent pas ignorer indéfiniment ces nouveaux modes d'interaction sociale. Si une entreprise adopte une vraie stratégie, actionne les leviers et surveille son e-reputation, développer sa présence professionnelle n'a que des avantages : 

    - booster sa notoriété
    - promouvoir son savoir faire
    - Valoriser la marque
    - générer du trafic sur ses sites internet
    - Assurer le service après vente et fidéliser ses clients
    - Développer la recommandation et les avis clients
    - trouver de nouveaux prospects
    - Stimuler les ventes

    Bref, rien n'est trop tard mais il faut impérativement prendre le taureau par les cornes : amorcer une transformation numérique, rendre ses collaborateurs "social compatibles" en formant les équipes commerciales ou administratives et s'impliquer nettement dans la stratégie social média en actionnant les bons leviers.

    © Agence Web Net-Rezo

    A lire :