Ne perdez plus le fil grâce à nos articles

Nous décortiquons les meilleures pratiques pour vous !

Le blog des réseaux sociaux, de l'internet et de la mobilité.

Pour ne rien manquer, abonnez vous à notre flux RSS ou à notre Newsletter.

Flux RSS : Souscrire

  • Frank

    La fin des frais de roaming : augmentation du partage social ?

    Classé dans Réseaux sociaux,Blog,Technologie

    Frank Peirone


    C'est quoi le roaming ?

    Le roaming ou « itinérance » en français, c'est le nom du procédé par lequel le titulaire d'un abonnement de téléphonie mobile quelconque peut continuer à utiliser son forfait à l'étranger grâce à des accords entre opérateurs. Des frais sont appliqués à l'utilisation des SMS, de la voix et de l'internet mobile. Qui n'a pas reçu ce sms l'alertant des tarifs en vigueur dans tel ou tel pays ?

    Jusqu'à présent, vous aviez des sueurs froides en découvrant la tarification appliquée, surtout avec l'utilisation des données par les applications. Il valait mieux désactiver l'itinérance des données (sous Android) ou les données à l'étranger (sour IOS) sous peine de devoir faire un crédit pour payer sa note de téléphone :-)

    Le 15 juin prochain, tout change pour l'Europe et certains pays compris dans les forfaits des opérateurs nationaux. Ainsi plus aucun frais de roaming ne sera appliqué et vous pourrez téléphoner, envoyer un SMS ou un MMS dans les mêmes conditions que sur le territoire national. Pour l'internet mobile, vous pourrez profiter de 5 Go compris dans votre forfait mensuel. Ainsi poster des photos, des videos, utiliser les réseaux sociaux sans contrainte.
    Pour les gros consommateurs, les amateurs de films et séries, au delà de 5 Go, les accords prévoient une facturation par Go. Une tarification de 7,7 €  en 2017 qui sera progressivement ramenée à 2,5 € au 1er janvier 2022. Mais croyez-nous 5 Go c'est déjà beaucoup.
    Autre bonne nouvelle, le dépassement de forfait sera limité à 50 €, plus de surprises à 3 chiffres.

    C8ynzk S Vw Au5 Tk.Jpg Large

    Explosion de l'utilisation mobile à l'étranger

    La fin du roaming va accélérer la recherche mobile sur internet, que ce soit pour les français à l'étranger ou les visiteurs étrangers en France. L'importance d'avoir un site internet adapté (responsive) est désormais capitale.

    L'utilisation de la géolocalisation et de la cartographie sera facilitée et permettra de se repérer plus facilement sur la route sans avoir besoin d'un GPS externe. Est ce la fin des GPS autonomes ?
    Plus question de se priver de l'application pour mesurer ses performances aux sports d'hiver ni de commander ses billets d'avion, de train ou réserver son hôtel depuis son mobile.

    De la même façon, appeler en visio ou mettre à jour ses applications ne seront plus sources de stress.

    Quelle incidence sur les réseaux sociaux ?

    La fin des frais d'itinérance va également favoriser les échanges médias sur les réseaux sociaux à partir de son smartphone. Leurs applications mobiles, gros consommateurs de data, étaient jusqu'alors un frein à l'activation. La fin des frais liés aux données va donc permettre aux vacanciers étrangers en France d'être encore plus acteurs sur les territoires.

    Cela ouvre des perspectives au niveau touristique et économique insoupçonnées; les visiteurs étrangers pourront interpeller directement les entreprises et sites touristiques sur leurs pages Facebook, leur compte Twitter ou Instagram et profiter des offres sur les réseaux sociaux au même titre que les nationaux.

    Il y a fort à parier que le contenu généré par les clients étrangers (User Generated content) sera en forte augmentation dès cet été. Cela entraînera mécaniquement une augmentation du partage et favorisera peut être la portée et l'engagement, si toutefois les acteurs des réseaux sociaux ne donnent pas un nouveau tour de vis en modifiant leurs algorithmes.

    Incidence sur le e-commerce ?

    C'est également une excellente nouvelle pour le M-commerce. Ce coup de pouce entrainera forcément une augmentation du volume des dépenses sur mobile. Ainsi les entreprises qui auront misé sur le e-commerce, pourront tirer partie de cette nouvelle situation. En effet, des visiteurs étrangers pourront acheter ou réserver en ligne via les réseaux sociaux; cela ne dédouanera pas pour autant les entreprises de traduire leurs sites.

    La fin du roaming est une excellente nouvelle pour les consommateurs européens mais encore plus pour les entreprises et les acteurs du tourisme, qui voient un agrandissement possible de leur sphère d'influence…
    Reste à les convaincre de l'utilité d'investir dans un site internet adapté au mobile et de doper leur communication sur les réseaux sociaux.