Ne perdez plus le fil grâce à nos articles

Nous décortiquons les meilleures pratiques pour vous !

Le blog des réseaux sociaux, de l'internet et de la mobilité.

Pour ne rien manquer, abonnez vous à notre flux RSS ou à notre Newsletter.

Flux RSS : Souscrire

  • Photo Arnaud Augier

    5 raisons de ne pas acheter des fans sur les réseaux sociaux

    Classé dans Réseaux sociaux,Blog

    Arnaud Augier


    Pourquoi essayer de construire une communauté quand vous pouvez en acheter une ? Chaque entreprise rêve d'avoir un nombre impressionnant de followers, de fans..l'achat peut s'avérer une option alléchante. C'est à dire que la promesse d'avoir 1000 fans pour 5 € c'est assez tentant.  

    Dans une société et un paysage touristique ou économique qui considère que le nombre de fans est preuve de crédibilité, alors qu'il s'agit plutôt d'une métrique mesurant la vanité, on peut se sentir tenté par l'acte diabolique de sortir la carte bancaire pour acheter quelques milliers d'amis de sa destination ou de son entreprise. Et encore plus depuis que Facebook par exemple entretient une baisse constante de la portée organique des publications.

    Les vendeurs de "likes" vous promettent contre une somme d'argent de collecter des amoureux inconditionnels de votre entreprise et vous promettent une popularité de façade. La promesse de croissance rapide voire fulgurante de votre page, le gonflement artificiel de votre communauté, en dehors de la suspicion que cela suscite, peut s'avérer particulièrement préjudiciable à la réputation de votre entreprise.

    Images

    Voici cinq raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais acheter des fans Facebook ou Twitter :

    Êtes vous intègre ?

    L'achat de fans provoque une afflux massif de fans, souvent pendant la nuit et provoque inexorablement une interrogation le matin : comment des milliers de fans en France ont ils pu aimer cette page pendant la nuit ?   . 
    Que penseront vos vrais fans lorsqu'ils verront que votre page atteint 10.000 fans mais que seulement 3 personnes ont aimé votre dernière publication ? En fait, la réaction des internautes est souvent négative, ils perdent une certaine idée de transparence et d'honnêteté de la marque vis à vis de ses clients. Une forme de trahison de la confiance qu'ils ont tissé avec votre entreprise. Si vous mentez sur vos fans, pourquoi ne mentiriez-vous pas sur vos produits ?

    Un taux d'engagement inférieur, une portée organique désastreuse

    Lorsque vous payez pour des fans, vous ne payez pas pour la portée, c'est à dire pour accroitre la visibilité de vos contenus. Le service que vous payez est une collecte de comptes inactifs, créés probablement par des robots, dans le but de grossir artificiellement le nombre de personnes sur des pages professionnelles et l'égo de leur administrateur.

    Dans le cas de Facebook, un algorithme analyse la qualité de vos messages et utilise votre taux global d'engagement afin de déterminer combien de vos fans devraient voir votre contenu. Votre taux d'engagement est le pourcentage de personnes qui ont vu votre publication, puis qui ont réagi soit en aimant, en partageant, en cliquant ou en commentant le message. Avoir des milliers d'utilisateurs inactifs et non engagés semble suspect pour Facebook et, par conséquent, votre contenu sera affiché à moins de personnes. C'est la raison principale pour laquelle il vaut mieux avoir moins de fans et plus d'engagement.

    Twitter a également un algorithme similaire permettant de contourner le problème d'achat de followers et ainsi faire baisser la portée de vos tweets.

    En fait, lorsque vous achetez des fans, vos posts sont moins susceptibles d'être vus par vos fans authentiques, ce qui nuit sérieusement à votre portée globale et à la qualité du message que vous souhaitez délivrer à vos actuels et futurs clients.

    Vous gaspillez votre budget consacré à la publicité

    Le but d'une campagne publicitaire est d'augmenter le nombre d'impressions et l'engagement sur les contenus sur vos pages. Cependant, si vos fans sont composés partiellement ou majoritairement de fans achetés, vous consacrerez la promotion d'un contenu auprès d'une audience au mieux totalement désintéressée mais certainement inactive. Lorsque vous achetez des fans, vous limitez le potentiel des futures campagnes publicitaires auprès de personnes réellement intéressées.

    Il est beaucoup plus efficace d'utiliser votre budget dans du marketing social en sponsorisant des messages ou en créant des publicités. Il faudra certainement beaucoup plus de temps pour atteindre un objectif en terme de nombre de fans mais vous allez cibler la communauté qui vous intéresse et qui s'engagera avec votre marque.

    Vous anéantissez vos efforts de ciblage

    Lors de la création d'une campagne de marketing ou de communication, l'une des premières choses à considérer est votre cible. L'une des meilleures façons de la déterminer est de regarder les statistiques de vos pages et d'observer les données de ceux qui aiment déjà votre page. Cela permet d'optimiser le ciblage de vos publicités et même de vos posts en fonction de l'âge de vos fans, de leur provenance et de leurs habitudes.
    Lorsque vous achetez des fans pour augmenter artificiellement votre communauté, vous ne commandez pas un profil précis. Cela aura des conséquences néfastes pour votre stratégie.

    Quantité et non qualité : le diktat du chiffre

    La plupart des réseaux sociaux essaient de lutter contre les achats de ce qu'on appelle des "fake fans" car ils n'ont aucune valeur marketing. Mais attention, il faut également essayer de se concentrer sur ses fans et non sur une direction qui vous assène une politique du chiffre.
    La conquête d'une communauté doit se faire sur la qualité et non la quantité..pas besoin de prouver.."c'est moi qui est la plus grosse " car au final quelle est votre stratégie ? Mettez-vous les bonnes priorités au bon endroit ? Êtes vous vraiment en osmose avec vos fans ? 

    Sur le graphique ci dessous, on voit clairement deux type de stratégies qui ont deux effets différents :

    • A gauche, une stratégie d'augmentation rapide de la communauté qui a pour effet de faire baisser l'engagement. Moins de personnes qui parlent de la page par rapport au nombre de fans, de nouvelles mentions j'aime très largement en augmentation la semaine précédente.
    • A droite, une stratégie de conquête modérée qui met l'accent sur l'engagement de ses fans qui malgré une communauté deux fois plus petite a un engagement deux fois supérieur. La stratégie de conquête semble plus raisonnée.

    Au final, le grand gagnant est celui de droite avec taux d'engagement très nettement supérieur !

    Capture Ecran 23

    Cet article, met en lumière en fait le fond du problème de la relation du chef d'entreprise avec les réseaux sociaux, comportement que l'on voit d'autant plus dans le secteur du tourisme :

    - La stratégie est elle de prouver que votre entreprise est populaire et adulée par la masse quitte à recruter sauvagement des personnes qui ne seront jamais vos clients; en utilisant des techniques comme l'achat de fans, le jeu concours avec appât de gain* ou bien la publicité faussement prometteuse et non ciblée ?
    - ou bien celle ci a pour but de mettre en valeur les qualités de votre entreprise, de votre savoir faire et d'acquérir une communauté solide prête à parler à votre place de vos produits et services; en utilisant des techniques de recrutement adaptées, des offres ciblées pour votre communauté et engager réellement une stratégie cross média pour mettre en lumière votre entreprise et vos fans.

    Pour aller plus loin : les générations et les réseaux sociaux

    *La pratique du "Like Baiting" a été bannie il y a quelques mois par Facebook : la technique utilisait le like obligatoire pour participer à un jeu concours. Cette fonctionnalité est toujours utilisée sous un autre format.